... du créateur et rédacteur du site Web indépendant MonAlbiez.com.

Quelques éléments de biographie... pour couper court aux fantasmes.
:-)

Je suis né le 18 décembre 1964 à la maternité de Saint Jean de Maurienne alors que mes parents étaient domiciliés à Albiez le Jeune, où mon père était instituteur et maire. J'ai fait toute ma scolarité de primaire et de secondaire à Saint Jean, tout d'abord à l'école des Clapeys, puis au collège Maurienne et enfin au lycée Paul Héroult où j'ai obtenu le Bac C en 1982.

Très tôt passionné tout à la fois de vie rurale, de nature et de science, j'ai intégré l'Institut Supérieur d'Agriculture Rhône-Alpes de Lyon dont la formation se solde par un diplôme d'ingénieur en agriculture pour m'orienter ensuite vers la géographie, opérant en quelque sorte un "changement d'échelle" (de la parcelle aux territoires) en intégrant la filière doctorale de l'Institut de Géographie Alpine de Grenoble, juste après mon service national. Après un DEA en aménagement de la montagne, la soutenance d'une thèse en 1995 a conclu une longue mais passionnante formation universitaire par l'obtention d'un doctorat en géographie de l'Université Joseph Fourier - Grenoble 1. Pendant tout le cycle doctoral j’ai eu la chance de remplir des missions professionnelles non moins passionnantes.

1989 : Chargé d'étude au Laboratoire de la Montagne Alpine (LAMA). Etude préalable à un colloque sur le tourisme dans l'intérieur corse. Etude des fréquentations touristiques du Rhône et de ses berges (enquêtes par questionnaires, entretiens, visites de terrain, cartographie) dans le cadre d'un contrat avec l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée et Corse.

1990 - 1994 : Secrétaire général de l'Institut de Saint-Gervais (74). Programme de recherche-action dans le domaine du tourisme. Coordination des actions de terrain (accueil des chercheurs de l'équipe de recherche, encadrement des stagiaires, relations avec le comité de pilotage, communication, colloques internationaux, gestion, etc.). En charge de l'un des thèmes de recherche (ruralité et gestion territoriale dans une station touristique de montagne).

C'est dans cette période, de 1989 à 1994, que j'ai été conseiller municipal à Albiez le Jeune.

1995 : Soutenance d’une thèse de Doctorat d’Université en géographie à l’Institut de Géographie Alpine (Les territoires de la ruralité - De l’émergence d’une nouvelle ruralité à un projet de gestion territoriale de l’environnement - Saint-Gervais-les-Bains au Pays du Mont Blanc).

1996 - 1997 : Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherche (ATER) à l'Institut de Géographie Alpine, chargé notamment d'enseignements en IUP et DESS (Systèmes d'Information Géographique, sémiologie graphique, statistiques, etc.).

1998 : Création d’Alain Olivier Géomatique (distribution de logiciels de cartographie et de SIG).

Malgré un doctorat et une inscription sur une liste de qualification aux fonctions de maître de conférences qui me destinaient à un métier d'enseignant-chercheur à l'université, j'ai fait le choix en 1998 de créer ma propre entreprise dans le domaine de la « géomatique » (vocable inventé par les Québécois à partir d'une contraction des mots « géographie » et « informatique ») en me consacrant principalement à la distribution de logiciels pour les professionnels de l'édition cartographique et du système d'information géographique.

En 2000, nous décidons en famille de nous établir à Albiez le Jeune, dans la maison achevée à la toute fin du XIXe siècle par mon arrière-grand-père et dont je suis propriétaire, avec tout ce que cela peut représenter de contraintes, en matière professionnelle principalement, mais surtout avec tous les avantages d'une vie à la montagne, notamment pour nos enfants. La dernière de nos trois filles est née ici en 2002. Randonnée, photographie et astronomie sont des loisirs que favorise une vie dans un lieu comme Albiez.

L'environnement naturel d'Albiez est donc le principal facteur de notre choix d'y faire notre vie. Mais il ne faut pas perdre de vue que l'exercice d'une profession exigeante dans le domaine des hautes technologies n'est possible dans un tel contexte local que grâce à des solutions professionnelles fiables de connexion au réseau Internet. À l'heure actuelle, celles-ci ne sont permises qu'au travers d’un accès relativement onéreux à la Toile (et non subventionné...) qui constitue l'équivalent de ce que l'on appelait autrefois une "liaison louée".

Ainsi, depuis plus de dix ans, j'ai le bonheur de vivre de l'intérieur une "révolution Internet" qui a profondément marqué ma vie familiale et professionnelle. Je sais bien cependant que rien n'est définitivement acquis et combien l'avenir est conditionné par les choix politiques en matière d'accès au "haut débit" et "très haut débit". Au delà de mon cas personnel, qui se veut un simple témoignage, je reste depuis longtemps très attaché à la problématique de la diversité économique et sociale des zones faiblement peuplées en général et des régions de montagne en particulier.

Alain Olivier, Albiez le Jeune, le 16 mars 2008

PS : Depuis son origine, ce site Web est financé exclusivement par son créateur et rédacteur.