Réunion du conseil municipal

convocation_cm_2014-12-12

Le commun des mortels doit s’accrocher au bastingage pour comprendre quoi que ce soit à ce transfert de « compétence ». Pas dit que le moins commun des mortels pige plus remarquez. Un coup les employés communaux n’ont plus le droit de toucher à quoi que ce soit, le coup d’après : « ha ben si finalement ils peuvent »… D’un compte-rendu d’une réunion récente du conseil communautaire à ce sujet on comprend cependant qu’un bureau d’étude est remercié (chaleureusement) à au moins deux reprises, à croire qu’il a produit un travail bénévole… Mais les conséquences de tout ça, qui ne font l’objet d’aucune information réellement accessible, dans tous les sens du terme, au public, se rappelleront à nouveau sans doute douloureusement à notre bon souvenir quand nous recevrons les… douloureuses, justement. À suivre… Mais nous entendons déjà les responsables : « Ça n’est pas notre faute, c’est celle des autres, c’est la faute de l’État, etc. ». Ce que peut voir le « péquin moyen », c’est qu’à part le relevé de compteur et les factures, il ne voit rien. L’information est quasi nulle (au sens de proche du néant), au niveau communal, comme intercommunal. On nous dira que ça va venir avec la prochaine facture. Alors tant mieux ! Mais ça sera tout de même très tardif, et la « moindre des choses » (qui a dit « cochon de payeur » ? Winking).

blog comments powered by Disqus