Le mot du jour

Pas totalement satisfaisant pour bien décrire la situation mais Il n’y a probablement pas que du faux... Il arrive aussi que ceux qui gouvernent soient ceux qui sont « récompensés ». Un "grand pays démocratique" comme la France n'est malheureusement pas à l’abri de la corruption, sous diverses formes et à différentes échelles (territoriales).

inaptocratie
Comments

Copinage et commérage, antithèses de la charité et de la fraternité

Petite réflexion à la suite d’un tweet du pape François...

« L’homme, en bon simien, est un animal social, et ce qui prime en lui c’est le
copinage, le népotisme, le piston et le commérage comme mesure intrinsèque du comportement éthique. »
Carlos Ruiz Zafón

Quand on y réfléchit ça fait froid dans le dos n’est-ce pas ? Pourtant qui ne s’est pas laissé aller, avec de bonnes raisons, voire de bonnes intentions (comme on sait, les voies de l’enfer en sont pavées), à s’abreuver, plus ou moins, à ces deux tristes mamelles de la vie sociale et professionnelle ou, singulièrement, de la vie locale.
Pourtant, quand on retourne parfois vers son for intérieur, on sent bien que copinage et commérage, plus encore que deux mamelles au breuvage amer, sont les deux faces d’une même plaie qui s’oppose à une véritable vie fraternelle, une plaie qui se révèle finalement comme l’antithèse de la charité, ce dont nous avons tous à souffrir, un jour où l’autre, quelle que soit notre situation sociale ou professionnelle.
Chacun, toujours en son for intérieur, peut pourtant sentir que seule l’éthique — oserait-on encore parler de « morale » dans l’action ? — peut conduire à une véritable charité, à une véritable vie fraternelle (chacun, selon ses convictions, pourra trouver les synonymes qui lui conviendront le mieux).
Mais comment s’extraire de la frénésie narcissique et égocentrique de notre époque ? Personne ne peut être certain d’y parvenir. Il faut sans doute au moins tenter une meilleure façon d’agir à l’égard de son prochain, dont on n’attendrait rien en retour si ce n’est un échange charitable et fraternel.

Donc non ! Nous ne sommes pas des simiens. Nous sommes « infiniment » plus que cela : à bas le copinage et le commérage ! Nos « élus » (quel beau mot quand on y pense !) ont, eux aussi, eux probablement plus que d’autres, un exemple à donner par leurs comportements et attitudes au quotidien.
Comments

Chat perdu

Si quelqu’un reconnaît son chat, merci de se manifester auprès de l’auteur du blog... Winking

P7021015
Comments

Merci pour les encouragements !

Voici l’un des derniers messages reçus très récemment, à la suite d’échanges au sujet des « arbres blancs », avec des personnes qui ont interrogé l’auteur du présent blog sur ce phénomène.

« Un très grand merci, pour vos renseignements. Votre blog est très intéressant pour tenir au courant des personnes dans mon cas, pour savoir ce qui se passe sur la commune. Continuez, il est indispensable. Cordialement et bon courage ! »

Merci ! Même si ce ne sont pas de dérisoires tentatives d’intimidations judiciaires qui pourraient parvenir à la fermeture de ce blog (bien au contraire car il y a là un enjeu démocratique fondamental), des encouragements font toujours plaisir...
Comments

La proposition du jour

Même si nos « responsables » semblent parfois préférer « l’inverse »...

pontifex_fr-2014-06-09
Comments

Un peu de douceur

dans ce monde de brutes, pour se remettre de la réunion d’hier, même si ça n’est qu’une pub. Winking

Comments

Changement dans la continuité

Vous avez aimé la saison 1 de MonAlbiez (2008-2014), vous adorerez la saison 2 (2014-2020) ! Winking
La nouvelle saison s’annonce comme beaucoup plus riche en événements que la première.
Premier épisode dimanche ! Un peu de toilettage dans la livrée du site Web à cette occasion.
En attendant, les états-majors de campagne, et certains élus individuels, sont sous pression. Happy
Comments

Foi et humour !

Telle est la devise que je ne cessais de me répéter (et de répéter à divers interlocuteurs) dimanche dernier. Winking

Et il y a quelques minutes je « tombe » sur cette blague...

Une secousse épouvantable vient d’ébranler l’avion dans lequel ont embarqué une dizaine d’hommes d’affaires. Le commandant s’adresse alors aux passagers :
- Y a - t- il parmi vous un vrai croyant ?
- Oui, moi dit un homme avec conviction.
- Très bien, dit alors le commandant, ayez l’amabilité de prier pour nous. Les autres, enfilez votre parachute. Il en manque un ! »

Bien adapté à la situation d’Albiez le Jeune ! Happy
Comments

Cette jeunesse, notre avenir !

zoom
Mercredi dernier, quatre jours avant les élections, un ami cher m’envoyait par email un texte que je viens de relire. Je ne peux résister à une publication dans ce blog (pour le lire, veuillez cliquer sur la vignette ci-contre). Il ne m’en voudra probablement pas de citer aussi un extrait de son message chaleureux qui ne faisait aucune référence aux élections : « J'ai trouvé un texte qui donne espoir dans notre jeunesse, je le joins. » Merci mon ami ! Dans un précédent billet j’ai évoqué la plus jeune de mes filles. Ici je voudrais faire une dédicace spéciale pour mes deux autres filles. À leur âge on ne sait déjà que trop que l’on ne vit pas dans « un monde de bisounours » mais les petits bleus à l’âme restent souvent cachés. Lundi matin, dans la voiture qui nous emmenait jusqu’à Saint-Jean pour un train très matinal je voyais bien, dans le silence de mon aînée, une forme de désarroi. Ça ressemblait au mien lorsque, dans la petite 4L bleu ciel, je descendais jadis au lycée avec mon père au lendemain de l’élection de François Mitterrand. Que les socialistes ne m’en tiennent pas (trop) rigueur mais cette élection avait été pour moi, presque plus que pour mon père, pourtant Gaulliste convaincu, un cataclysme (merci tout de même pour l’abolition de la peine de mort !). Allons m’avait-il dit, ça n’est pas la fin du monde, et de me rasséréner avec un propos sur la jeunesse. Avec sans doute moins d’à propos j’ai tenté de remonter le moral de ma fille, amère, non pas tant par rapport à un résultat électoral mais face à la médiocrité générale de ce que l’on a peine à appeler des débats et une campagne électorale. Mon « Haut les cœurs ! », il y a quelques jours, s’adressait d’ailleurs plus particulièrement à cette jeunesse. Il est impératif de dépasser le « haut-le-cœur » et de s’engager avec toute la générosité de l’âge (foin de sagesse qu’on étale comme de la confiture !).
À chaque jour suffit sa peine. Gardons espoir !
Comments

Merci !

L’attractivité de ce site ne se dément pas, même après la frénésie de la campagne électorale. Winking
Cela rend plus difficile la décision de clôture que nous pensions prendre après les élections.

FirefoxCaptureEcran001
PS : Pas de valeurs absolues (en visites et visiteurs) qui nous entraîneraient dans des explications relativement complexes, juste une courbe suffisamment « parlante ».
Comments

À propos des commentaires anté 2012

Une discussion très récente oblige à cette petite mise au point pour lever tout malentendu.

Les habitués du blog auront remarqué la disparition de tous les commentaires antérieurs à 2012. Ceux-ci étaient alors gérés par un système bien connu des blogueurs, nommé « Echo » ou « Haloscan » qui a fermé boutique cette année-là. C’est alors posée la question du choix d’un nouveau « système » (en même temps d’ailleurs que celle de la pérennité du blog) et le choix de « Disqus » nous a semblé être le plus judicieux, sachant qu’il était annoncée une possibilité de transition douce avec un transfert des commentaires d’un système à l’autre. Or cela s’est malheureusement révélé impossible malgré beaucoup de temps passé sur le problème. Le fait que le présent blog soit créé et géré « en local » (c’est à dire sur l’ordinateur de son auteur au moyen principalement d’un logiciel de création de site Web) et non pas via un prestataire sur le Web en est la raison essentielle. En résumé le procédé de transfert était adapté à ces prestataires mais pas à un créateur « indépendant ». Peut-être existe-t-il une solution. Nous ne l’avons pas trouvée pour l’instant.

Il n’y a donc eu, évidemment, aucune volonté de « censure », mais un dysfonctionnement indépendant de l’auteur du blog qui est le premier à regretter que ses propres commentaires n’apparaissent plus. Cette difficulté n’a pas été expliquée au moment où elle a été rencontrée car la fermeture du blog était à l’ordre du jour (le site Web est d’ailleurs resté quasiment inactif de septembre 2011 à mai 2012).

Pour les personnes qui souhaiteraient consulter les commentaires, un fichier pourra être mis à disposition (une fois purgées les informations liées à l’administration du système), mais il n’est pas très simple à lire car, encore une fois, impossible à réintégrer au blog et à associer à chaque billet.
Comments

De l'élégance dans les épingles

J’ai appris à conduire dans les « épingles à cheveux » entre Villargondran et Albiez. C’était il y a plus de 30 ans et c’était la conduite accompagnée avant l’heure. Mon père et moi faisions l’aller-retour quotidien jusqu’à Saint-Jean, lui pour son activité de directeur du groupe scolaire Aristide Briand et moi comme lycéen. Au passage, la petite 4L bleu ciel était une formidable voiture sur la neige, peut-être pas autant que la 2 CV, mais tout de même. J’ai donc aussi appris les dérapages plus ou moins contrôlés dans ces épingles et jamais nous n’avons eu besoin de mettre de chaînes. Mais que de fous rires ! Laugh Pas besoin de gros 4 x 4 à l’époque... Il est même arrivé qu’un matin nous poussions la neige qui recouvrait les phares de la voiture. Une descente un peu à tâtons. Winking

Mais ce que j’ai appris aussi, au sortir de l’adolescence, c’est un comportement apparemment anodin mais qui me semblait ô combien délicieux lorsque, depuis de nombreuses années déjà, je le voyais chez mon père. Mais pas que chez mon père évidemment. Il était en effet de coutume, sur ces routes de montagne, de laisser passer spontanément, en prévenant avec les clignotants, celle ou celui qui arrivait plus vite derrière soi. L’expression parfaite de la politesse au volant là ou d’autres, en d’autres lieux, n’ont qu’indifférence, voire injures et/ou gestes obscènes à l’adresse du prochain.

Quelle élégance chez tout un chacun ! Quelle noblesse de toute condition ! Happy

DSCN0969

Comments

Quelle classe !

P7202342
Cet été, en circulant dans le village, on pouvait avoir l’impression que le Christ en croix de l’église d’Albiez le Jeune était suspendu à la poignée d’une marmite à fondue. Une marmotte jouant du banjo faisait déborder la marmite en question au point que l’on pouvait aussi se demander si la mixture n’allait pas tomber sur l’autel... Franchement, quelle classe cette affiche !

Finalement il n’y a rien de très étonnant à ce que, non loin d’ici, on puisse estimer devoir, avec un talent très relatif, parodier la Cène pour « vendre » un salon du goût. Pas forcément celui du bon goût. Pas très grave tout ça, me direz-vous, au regard des drames qui se jouent dans ce monde devant nos yeux gorgés d’images terribles par les chaînes dites d’information (si on peut appeler cela ainsi) continue et qui nous laissent bien souvent dans la plus grande léthargie. Vous aurez raison.


Gardons-nous donc de tout procès d’intention. Et vive la liberté d’expression... publicitaire, de communication quoi ! Plus encore, vive la grande qualité de la communication des offices de tourisme !!

La Cène comme pub d’un fromage : un buzz boomerang
Comments

Renoncer à la médisance, pour la paix dans le monde

« Si tu parles mal de ton frère, tu tues ton frère », déclare le pape, pour qui « il n’y a pas de médisance innocente ». ll invite à renoncer au jugement sur les autres, source de médisance, et à une conversion sur ce point comme une contribution à la paix dans le monde.

Sources : ZENIT, 13 septembre 2013
Comments

Maximum d'activité de l'essaim météoritique des Perséides

Ce soir, pour celles et ceux que ça intéresse...

http://pgj.pagesperso-orange.fr/13-perseides.htm
Comments

Ancien chef-lieu

anciencheflieu
Comments

On n'arrête pas le progrès démocratique (ter)

Dans la rubrique « On n’arrête pas le progrès démocratique (et républicain) », voisine de la rubrique « Nous vivons vraiment une époque formidable », voici l’annonce d’un enseignement moral et civique à l’école primaire et dans le secondaire, avec bien sûr une évaluation à la clef. Mais bien sûr ! Il est bien connu que la moralité de chacun peut s’évaluer lors d’un contrôle de connaissances (bonjour la fierté de celle ou celui qui aura 20/20 en morale laïque ! Happy). Un peu comme la moralité d’un ministre s’évalue par le contenu désormais public de son patrimoine. Si je pars en vacances dans un Combi Volkswagen suis-je plus moral que si je possède une collection de tableaux de maîtres ?

Ne doutons pas que cela va améliorer le niveau des connaissances réelles, dans la population, des institutions de la République et de leur fonctionnement, en particulier pour ce qui concerne la vie démocratique des communes. Nul doute que cette morale scolaire conduira par exemple de nombreux jeunes (et moins jeunes) dans le public des séances de conseils municipaux pour se tenir informés et agir comme des citoyens au sens plein du terme. Eh non ! Je ne suis pas totalement hors sujet. Winking

Vivement la prochaine invention ! Depuis un an on sent bien que la République voit son blason redoré...
Comments

Le cœur au bord des lèvres

Les médias nous ont rappelé aujourd’hui qu’il y a 50 ans Lautner tournait « Les Tontons Flingueurs ».
Le même jour on apprend la mise en examen d’un très récent ministre du budget qui vient d’avouer publiquement une... fraude fiscale. Décidément ils donnent le bon exemple, en « haut lieu », les c... !
Espérons que les extrémistes des deux bords, aux idéologies pas toujours très reluisantes mais qui attendent leur heure, n’en tireront pas leur bénéfice. Par pitié, élus et gouvernants de tout niveau, prétendument républicains, prenez donc soin des institutions de cette chère Cinquième République et de notre démocratie en ne galvaudant pas vos fonctions, surtout pas ces temps difficiles pour beaucoup.

cahuzac
Comments

De grandes autorités morales

« de grandes autorités morales de l’époque m’avaient confié qu’il ne fallait jamais radier les enfants des listes électorales. »

Sources : ledauphine.com, La Chambre : une centaine d’électeurs sur la sellette

Ce qu’il ne faut pas lire... On n’est pas loin de l’oxymore. Peut-être s’agit-il d’une antiphrase pince sans rire. En tout cas ça illustre ces conceptions de la vie municipale (pour ne pas dire ces mentalités) bien trop répandues qui font malheureusement que de la démocratie dans nos communes ressemble trop souvent à une mascarade. J’ose espérer que les maires savent qu’ils ne sont normalement pas autorisés à s’asseoir sur le code électoral, pas plus que sur le code des collectivités territoriales d’ailleurs.
Comments

De la discrétion

DOC090113
Sources : Le Dauphiné Libéré, mercredi 9 janvier 2013

Résumons-nous… on reçoit des stars mais on n’en fait pas état… sauf dans le journal. Belle discrétion en effet ! Happy Au fait, Mme Binoche a peut-être eu une riche idée de quitter le village où il fait bon entendre les vaches meugler avant un week-end de tapage. Gasp Je me demande d’ailleurs bien comment je savais déjà qu’elle fréquentait la station voisine vu la grande discrétion des animateurs et responsables locaux à ce sujet. Winking Merci au marketing touristique, qui n’hésite jamais à vanter tout et son contraire, pour ce bon moment de franche rigolade. Laugh
Comments

Pé… tition : qui dit mieux… ou moins ?

Et à moins de 300 000 roros d’emprunt, est-ce qu’il faut signer ? Ou signer une nouvelle pétition ? Laugh

On a déjà connu naguère la pétition qu’il fallait signer sans le texte, que l’on ajouterait plus tard. Voici maintenant la pétition qui ne repose sur rien, si ce n’est sur la rumeur.

En même temps, reposer sur rien, ou sur la rumeur, rien de plus normal à Albiez-le-Jeune, compte tenu notamment de la vacuité de l’information donnée à la population par l’équipe municipale. Enfin rien… je m’entends. Elle n’est pas non plus sans motivation, évidemment. Et il faut bien le reconnaître, la pétition est à la mode pas seulement à Albiez le Jeune.

Au fait, tant qu’on y est, où sont-elles les prévisions budgétaires (chiffrées donc, pas juste « phantasmées »… ) des différentes hypothèses — je sais, le mot est galvaudé — présentées par le maire dans son invitation à venir assister à une réunion du conseil municipal sur le thème de la participation de notre commune à la réalisation (déjà bien avancée) du groupe scolaire d’Albiez-Montrond ? Prévisions budgétaires concrètes oui. Et je ne demande pas à dix ans hein. Juste à quelques années et en prenant en compte tous les aspects de la gestion financière de la commune, aussi bien en investissement qu’en fonctionnement. Une vraie prévision budgétaire quoi ! Pas une navigation à vue.

« Hé ! Ho ! Ça va pas bien l’intello de service ? Sad On t’en pose des questions ? Nous on veut une école parce que c’est important pour les familles et par extension pour le village.
- Et nous on n’en veut pas parce qu’on est contre les hausses d’impôts et/ou parce que d’abord on n’aime pas que les Albiens d’en face nous dictent ce qu’on a à faire. »

Ha bon ! C’est tout simple alors… Décidément, j’ai beau être né ici, y avoir passé ma jeunesse et y avoir établi ma famille et mon activité professionnelle depuis plus de douze ans, je ne suis vraiment pas concerné par la hauteur de vue des débats locaux.

Allez ! Pour conclure de manière moins cynique… quand on considère avec sérieux le sujet dont il est question, on ne signe pas la pétition qui circule en ce moment. Bon je sais, c’est déjà fait. Je ne vous en veux pas mais la prochaine fois il faudra prendre le temps de tourner sept fois son stylo-bille dans sa main. Happy Et prendre le temps de demander aux élus, même si c’est plus long et fastidieux qu’un simple paraphe, un peu de sérieux justement, en informant correctement la population et en… … TRA-VAIL-LANT. Que diable ! Où sont-elles passées les belles déclarations d’intention de campagne électorale ? Je n’aurai pas la méchanceté (c’était hier encore la journée de la gentillesse) de rappeler la répartition des tâches au sein du conseil municipal que l’on nous avait annoncée. Il paraîtrait même que certain(e)s attendent “en roue libre” la fin du mandat. J’ose espérer que ce n’est pas le cas. Parce que ça serait évidemment parfaitement scandaleux.

Et ça laisserait malheureusement le champ libre à de nouveaux (enfin, nouveaux… ) prétendants aux fonctions électives, pas forcément très bien intentionnés en matière d’intérêt collectif. Il est encore temps de se ressaisir. J’écris cela avec une certaine gravité.
Comments

On ne s’en lasse pas

En tout cas pas moi qui ai tellement aimé Lino Ventura.


Happy

Comments

Dégâts de sangliers

RAGOTER v. int., probablement apparu en moyen français, un ancien dérivé ragote «propos offensant» étant attesté dès 1409, n’est usuel qu’à partir du XVIIe s. (1640). Il signifie «tenir des propos malveillants», sens qui procède d’une extension figurée de «grogner comme un ragot, un sanglier» (1690).

(Sources : Dictionnaire historique de la langue française, sous la direction d’Alain Rey, Le Robert, 2006, p. 3067)
Comments

Proverbe et citation du jour

« L’oisiveté est mère de tous les vices. »

« Les hommes abreuvés de liqueurs fortes ont tous un sang aigri et adulte qui les rend fous en cent manières différentes. »

Voltaire, La Princesse de Babylone.
Comments

Fôtes d'ortaugrafe

Les petites ou grosses entorses infligées dans ce blog par votre serviteur à notre belle langue française ne semblent pas susciter plus de réaction de la population de notre charmant village que la pollution chronique de l’eau du robinet. Quelle misère ! Happy
Comments

Erreur à la con... corde

On vient tout juste de me faire remarquer que dans une de mes photographies récentes une corde n’était pas placée selon les règles de l’art. Il suffit de considérer la marque d’usure dans le bois pour s’en convaincre. Ainsi le lien ne peut pas tenir. Laugh Était-ce une erreur « subliminale » ou prémonitoire ? Les incantations commémoratives et autres manifestations égocentriques seraient-elles insuffisantes pour effacer les discordes ? Une bonne gestion communale serait-elle la meilleure garante de la « concorde » ? Cela serait-il plus compliqué que je ne le pensais ? Zut alors ! Il va falloir réapprendre à serrer cette fichue corde. Winking
Comments

Record d'affluence

Avec 64 visites au cours de la seule journée d’hier le blog a sans doute connu un record d’affluence. Merci donc à mes lecteurs fidèles et discrets. Happy Lire la suite...
Comments

Enfin de la concertation !

Apparemment inspirée par “quelques Albiens” éclairés, extérieurs au conseil municipal, il semble que la municipalité s’engage enfin dans la voie de la concertation, sur un sujet fondamental pour la vie de ses administrés. On ne peut que l’en féliciter.

Dans le cadre de cette concertation et dans un esprit constructif et consensuel, avec à cœur l’avenir de notre commune, pourrais-je d’ores et déjà suggérer (avant qu’on me pique l’idée) que les festivités locales de la commémoration du rattachement de la Savoie à la France se concluent autour d’un monumental (au moins deux mètres de diamètre) « farci de l’amitié » ?

My two cents...
Comments

Le poisson d'Avril

Comments

Un projet de STEP en question

Comments

Intermède

Après un intermède d'une journée le site MonAlbiez.com est de nouveau en ligne dans une nouvelle livrée. Avec sans doute bientôt quelques nouveautés... Stay tuned! Happy
Comments

Les Rencontres des WebCitoyens

Samedi 30 janvier à Paris.

http://www.webcitoyen.com/2010/01/les-rencontres-des-webcitoyens.html
Comments

ERRATUM à l'affichage officiel

Sans commentaire...

Comments

Cérémonie commémorative de l'armistice de 1945 ???

Annoncée à l’affichage officiel sur le mur de la mairie pour le samedi 5 décembre à 18 heures (aujourd’hui donc)...

Ne s’agit-il pas plutôt d’une « journée d’hommage national aux morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats frontaliers Tunisie et Maroc » ?

Comments

Le plan d'eau est ouvert





Faut-il désormais montrer patte blanche pour faire des photos à la base de loisirs ?

Je ne vois rien à ce sujet dans l’arrêté municipal. Pourtant, alors que j’y faisais quelques photos ce matin en compagnie de mon épouse, et en l’absence de toute autre personne au plan d’eau de baignade, quelle ne fut pas ma stupéfaction de me faire interpeler de manière péremptoire par le surveillant de baignade dont je n’avais pas remarqué la présence en arrivant.
« Qu’est-ce que vous faites ici ? Pourquoi faites-vous des photos ? C’est pour les mettre sur Internet ? Pourquoi regardez-vous les fleurs (NDLR : qui semblent bien assoiffées dans leurs jardinières) ? »

Cela fait plus de trente ans que je fais des photos à Albiez le Jeune (et plus longtemps encore que j’y use mes semelles) et c’est bien la première fois que l’on me demande de rendre des comptes à leur sujet et au sujet des fleurs que je regarde. Happy

Bien sûr, pour irritante qu’elle soit, cette interpellation qui ressemble à une tentative d’intimidation, est surtout ridicule. Mais par souci de conciliation et de transparence, voici quelques unes des photos prises aujourd’hui et les jours précédents [cliquez sur « Lire la suite... »] que je n’avais pas forcément l’intention de rendre publiques car leur intérêt artistique (et leur intérêt tout court) est très relatif. Winking

Je tiens en outre à rassurer ce surveillant de baignade qui a jugé utile de me faire un « rappel à la loi » : je connais bien la question du « droit à l’image ».
Lire la suite...
Comments

Poisson d'avril

Je viens présenter mes excuses à tous ceux qui auraient pu avoir une fausse joie ou être contrariés par mon dernier billet qui n’était donc qu’un poisson d’avril. Winking
En revanche, ce qui n’en est pas un, bien malheureusement, c’est que la communication de la commune vers la population d’Albiez le Jeune est au niveau zéro depuis plus d’un an, malgré toutes les promesses. Sad
Espérons, pour notre bien à tous, que cela change rapidement.
Comments