Gravillonage : ni le 21 ou le 22, ni le 28, mais le 29 juin

P6270657

Scan-120628-0002
Sources : Dauphiné Libéré du 26 juin 2012

Comments

Perturbations de circulation


Dauphiné Libéré du 5 mai 2010

Et les perturbations de circulation dans la commune, elles sont prévues pour quand Monsieur l’adjoint aux travaux ? Winking
Comments

Prudence au volant !

Du fait des températures relativement basses, les routes d’Albiez le Jeune, comme en de nombreux autres lieux en ce moment, sont particulièrement dangereuses. Il est donc recommandé de rouler à une allure très réduite et, remède préventif efficace contre la tôle froissée et le port de minerve, maintenir plus que jamais une distance de sécurité très majorée avec les véhicules qui précèdent, et cela d’autant plus lorsqu’on est au volant d’un véhicule lourd... Ce sont d’ailleurs des comportements de bon sens qui devraient être appliqués en toute saison. Et, en dehors de ces périodes hivernales qui nécessitent des comportements routiers encore plus modérés, pourquoi chacun ne s’appliquerait-il pas spontanément (c’est à dire sans panneau supplémentaire) une généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h (chef-lieu) aux traversées des hameaux où l’on voit trop souvent des véhicules rouler à vive allure ?
Comments

Ralentisseurs

Il est peu probable que cela soit le résultat d’une volonté du maire et du conseil municipal en matière de sécurité routière mais force est de constater que de nouveaux ralentisseurs sont en cours de formation au chef-lieu...



Comments

Et les routes ?

Dans le compte rendu de la dernière séance du conseil municipal il est écrit que « Monsieur le Maire souhaite faire un rappel des subventions en cours ». Pour ce qui concerne notamment les routes on peut lire : « Voirie -> examen à la prochaine session ».
Jolie pirouette pour convenir de ce que nous avions annoncé ici même lors du vote du budget 2009 et qui aura pu faire grincer quelques dents, c'est à dire qu'il ne fallait pas compter sur une subvention pour cette année alors que la demande avait été déposée au dernier moment fin mai pour une attribution possible seulement l'année prochaine, sauf dérogation très peu probable. On peut déplorer de devoir passer encore un hiver avec des « nids de poule » qui par exemple conservent la neige et la glace, mais entreprendre des travaux sans les subventions normales, comme a pu le suggérer le maire lors du vote du budget, ou comme cela a pu être fait naguère, aurait été ni plus ni moins que du gaspillage de l'argent public.
Quand on pense qu'en certaines portions de routes très abîmées les premières velléités de réparations, avec force peinture au sol, remontent à au moins quatre ou cinq ans (déjà sous le mandat précédent donc) sans que rien ne se soit passé, il ne reste plus qu'à espérer qu'enfin ce dossier puisse faire l'objet d'un suivi sérieux.
Une conseillère municipale a d'ailleurs regretté cette situation lors de la dernière séance du conseil.



Comments